menu

AUDIT / COMMISSARIAT AUX COMPTES

Le saviez-vous ?

Le commissaire aux comptes est un auditeur légal. Le premier terme est juridique et français, le second est informel et international.

L’expert-comptable tient la comptabilité de son client et présente les comptes. Le commissaire aux comptes les contrôle et intervient sur la prévention des risques. Le premier défend les intérêts de son client et peut le conseiller. Le second intervient dans l’intérêt des parties prenantes des entités et ne peut donner des conseils stratégiques.

AUDIT / COMMISSARIAT AUX COMPTES

Mon entreprise, mon association, a-t-elle l’obligation de faire certifier ses comptes ? Vous souhaitez établir un diagnostic opérationnel de vos procédures de contrôle interne ?

« Au service de l’intérêt général et de la sécurité financière qui s’y attache, le Commissaire aux comptes est créateur de confiance »

En certifiant la régularité, la sincérité et l’image fidèle des comptes des entreprises et des associations, le commissaire aux comptes contribue à entretenir la confiance dans le système économique et favorise la croissance.

La certification des comptes répond à trois objectifs :

  • « Sans confiance, pas de croissance ». Elle bénéficie à l’ensemble des parties prenantes des entités et au monde économique en général. Elle permet aux investisseurs, aux fournisseurs, aux clients, aux banques, aux administrations, aux salariés, aux donateurs… de se faire une opinion sur la situation financière d’une entreprise ou d’une association.
  • « Une mission d’intérêt public ». L’entité gagne ainsi en fiabilité et en transparence. Le commissaire aux comptes formule et justifie une opinion sur la régularité et la sincérité des comptes. Il exerce sa responsabilité et son jugement au service de l’ensemble des parties prenantes.
  • « Crédibiliser l’information financière ». Il juge la qualité et la sincérité de l’information financière transmise aux tiers. Il contribue à la fiabilité de celle-ci dans l’environnement d’aujourd’hui, dense et complexe. Il créé un lien de confiance entre les partenaires de l’économie.

Un commissaire aux comptes au service de mon association, pour quoi faire ?

  • Il offre la garantie que les procédures réglementaires, en matière de contrôle et de tenue des comptes, sont respectées. Son intervention améliore le niveau de vigilance et se révèle être un excellent accélérateur de progrès en matière comptable.
  • Il développe une culture du contrôle interne et créé une chaine de confiance du donateur au bénéficiaire, stable et indispensable à la pérennité des activités. Celle-ci passe par la traçabilité des sommes reçues, par l’amélioration des bonnes pratiques et la lisibilité des informations publiées.
  • Il mène des investigations approfondies sur le mode de gouvernance. Dans un environnement moins structuré et moins canalisé que dans le secteur commercial, sa valeur ajoutée tient notamment à son rôle pédagogique auprès des dirigeants et des administrateurs en leur rappelant notamment leurs responsabilités et leurs obligations.
  • Il permet à chaque entité, en tenant compte de ses spécificités, d’être en conformité avec la réglementation en vigueur dans le secteur association.
  • Il adapte sa mission aux risques liés au secteur d’activité, aux risques juridiques et fiscaux, aux risques liés à l’organisation générale et à la situation économique et financière de l’association. Il peut émettre un avis et des recommandations, il doit révéler des faits délictueux et déclencher une procédure d’alerte si des faits sont de nature à mettre en péril la continuité d’exploitation.

Vous souhaitez savoir si votre entreprise ou votre association doit obligatoirement nommer un commissaire aux comptes ?
Contactez-nous !

AGS dispose d’un pôle dédié au commissariat aux comptes et à l’audit. Nous serons dès lors à même de vous proposer diverses missions légales ou contractuelles :

  • Certification des comptes,
  • Contrôle interne,
  • Audit organisationnel,
  • Audit social,
  • Audit économique et financier,
  • Commissariat aux apports,
  • Commissariat à la transformation,
  • Commissariat à la fusion.