menu

Nos actualités

Cotisations de Sécurité sociale

Les taux des cotisations destinées au financement des prestations de maladie - vieillesse - allocations familiales - accident du travail comportent, en principe, une part patronale et une part salariale. Selon les cas, ils peuvent s’appliquer sur la totalité du salaire (base) ou sur un montant maximum.

01 JAN , 2018

Cotisations de Sécurité sociale à compter du 1er janvier 2018
BaseSalariéEmployeur (1)
Assurance maladieTotalité(2) 13 % (3)
Vieillesse plafonnéeTranche A6,9 % 8,55 %
Vieillesse déplafonnéeTotalité0,4 %1,9 %
Allocations familialesTotalité-5,25 % (4)
Accident du travailTotalité- (5)
(1) Une réduction générale de cotisations patronales de Sécurité sociale s’applique, sous certaines conditions, aux salaires annuels inférieurs à 1,6 Smic.
(2) Pour les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, une part salariale s’applique au taux de 1,50 %.
(3) Attention, l’Urssaf intègre le taux de la contribution de solidarité pour l’autonomie à celui de l’assurance-maladie, affichant ainsi un taux global de 13,3 %.
(4) Ce taux est abaissé à 3,45 % pour les rémunérations annuelles inférieures ou égales à 3,5 Smic.
(5) Taux variable selon l’importance et l’activité de l’entreprise.

©  Les Echos Publishing - 2017
← Revenir au blog

Cotisations de Sécurité sociale

Les taux des cotisations destinées au financement des prestations de maladie - vieillesse - allocations familiales - accident du travail comportent, en principe, une part patronale et une part salariale. Selon les cas, ils peuvent s’appliquer sur la totalité du salaire (base) ou sur un montant maximum.

01 JAN , 2018

Cotisations de Sécurité sociale à compter du 1er janvier 2018
BaseSalariéEmployeur (1)
Assurance maladieTotalité(2) 13 % (3)
Vieillesse plafonnéeTranche A6,9 % 8,55 %
Vieillesse déplafonnéeTotalité0,4 %1,9 %
Allocations familialesTotalité-5,25 % (4)
Accident du travailTotalité- (5)
(1) Une réduction générale de cotisations patronales de Sécurité sociale s’applique, sous certaines conditions, aux salaires annuels inférieurs à 1,6 Smic.
(2) Pour les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, une part salariale s’applique au taux de 1,50 %.
(3) Attention, l’Urssaf intègre le taux de la contribution de solidarité pour l’autonomie à celui de l’assurance-maladie, affichant ainsi un taux global de 13,3 %.
(4) Ce taux est abaissé à 3,45 % pour les rémunérations annuelles inférieures ou égales à 3,5 Smic.
(5) Taux variable selon l’importance et l’activité de l’entreprise.

©  Les Echos Publishing - 2017
← Revenir au blog